FORUM FERMÉ


Partagez| .

Respire encore mon doux mensonge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 17
ϟ PSEUDO : spf
ϟ AVATAR : alicia vikander
ϟ CRÉDITS : lightwoods
ϟ MES COMPTES : one
ϟ ÂGE : vingt-deux pétales doucement tombées
ϟ SANG SORCIER : pureté qu'ils essayent tant de conserver
ϟ PROFESSION : potionniste au bureau des potionnistes dans le département de l'héritage sorcier
ϟ ANCIENNE MAISON : le sineux serpent qui jamais ne courbe l'échine
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : 28 centimètres, assez rigide, bois de séquoia, coeur contenant une écaille de sirène, prédisposée pour les sortilèges informulés
ϟ PATRONUS : Ment en prétendant de ne pas être capable d'en créer. Bien souvent seul un jet de lumière bleuté sort de sa baguette, en de rares occasions, il prend la forme d'un colibri
ϟ ÉPOUVANTARD : elle même, empirsonnée dans une piéce d'un noir absolu sans aucun moyen de sortir
ϟ STATUT MATRIMONIAL : fiancée acceptant simplement son sort, sachant que le seul mot qu'elle pourra avoir dans cet histoire est le oui qu'elle prononcera lors de la prochaine union
ϟ POINTS RP : 11691

MessageSujet: Respire encore mon doux mensonge Lun 13 Juil - 0:15



millicent bulstrode
- tired of waiting for permission to love-

ÂGE, LIEU ET DATE DE NAISSANCE — Vingt-deux pétales ont déjà été arrachés de la rose blanche. Docile enfant dont les premiers cris envahissaient pourtant toute la demeure des Bulstrode. Douce fleur naissant un vingt et un juillet par une après-midi douce et ensoleillée de l'année 1980. PROFESSION —Contrairement à bons nombres de membres de sa famille, la politique n'a jamais eu qu'un intérêt moyen pour sa petite personne. C'est vers l'art délicat et pourtant si agréable des potions que son cœur s'est toujours dirigé. Une fille potionniste, une réalité que ne pourrait jamais accepter Arcturus Bulstrode. Ses enfants se devaient de trouver un poste au ministère, d'acquérir une fonction qui lui permettrait de gagner du pouvoir, de bien se faire voir. Comment l'enfant aurait-elle pu refuser ? De quel droit aurait-elle pu décider de cet élément de son existence. La demoiselle était donc résignée à rentrer au ministère là où devait être sa place, que ne fut pas sa chance que cette entrée coïncide avec la création du département de l'héritage sorcier recelant en son sein un bureau des potionnistes. Un moyen d'allier l'envie d'une enfant avec les désirs de son père même si ce dernier aurait préféré la voir à un poste plus élevé.. NATURE DU SANG — Pureté qui coule dans ses veines. Pureté que jamais personne ne lui a demandé de démontrer. Acquis dont elle s'est toujours satisfaite, qu'elle n'a jamais pensé à remettre en question. Pureté qu'ils lui ont demandé de chérir, de ne jamais laisser filer pour une idylle naissante. Héritage qu'elle se doit de conserver parce que les choses sont ainsi. Parce qu'elle n'a jamais cherché à savoir si c'était la bonne façon de faire, si son cœur désirait cela. Non, la douce enfant se contente de rester sur le chemin tracé pour elle, bien avant qu'elle ne soit en âge de penser par elle-même. BAGUETTE — Sa douce baguette est faite en bois de séquoia, assez étonnant lorsque qu'on connait la docilité dont fait preuve Millicent mais la baguette sait de quoi est fait le cœur de sa propriétaire. Ce cœur qu'elle ne met jamais en avant, qui a été relégué en simple murmure de son existence. Le cœur se compose d'une écaille de sirène, quoi de mieux pour la douce créature. Sa baguette mesure vingt-huit centimètre et est assez rigide, elle estprédisposée pour les sortilèges informulés.  STATUT MATRIMONIAL — L'ombre savait que le mariage serait l'unique chemin qu'elle pourrait emprunter en tant que femme. Que cette route se dressait devant elle sans qu'elle n'ait le moindre poids dans la décision. Parce que ce dernier devait servir avant tout les intérêts de sa famille et plus particulièrement de son père. Et l'homme murmurait si souvent à l'oreille de sa fille le nom de famille de celui qui deviendrait des années plus tard son époux. De celui qu'elle rendrait heureuse, qu'elle aiderait à s'élever comme devait le faire toute bonne femme. Pour qui elle ne ressentirait peut-être pas d'amour mais qu'elle défendrait contre vents et marées. Travers, futur qui l'attendait, Aconit, prénom qui parfois se rajoutait. Etre qu'elle a laissé entrer dans les méandres de ses chairs, voler ce qui auparavant n'avait jamais été pris. Travers, destin que la fiancée se doit d'assumer même si l'être tout entier crie. Mensonge! Tromperie! Le nom est bien le bon mais l'homme non. Mauvais jumeau, destinée changée pour des intérêts auxquels elle ne comprendra jamais rien. Mais elle n'a pas besoin de comprendre, simplement d'accepter. De mettre sa plus belle robe, d'avancer vers l'autel et finalement de dire oui le moment venu. Et si l'être obéit, au fond de sa forteresse la demoiselle crie la perte de l'étrange homme qui pourtant ne laisse que blessures sur son corps de poupée. ANCIENNE MAISON — Serpentard, Serpentard, Serpentard, combien de fois n'a-t-elle pas crié ce nom dans sa tête tandis que le choixpeau se trouvait sur sa tête. De nombreuses secondes se sont écoulées avant qu'il ne rende son verdict. L'étrange couvre-chef désirait lui offrir une autre voie, un autre chemin mais l'étrange enfant ne désirait pas changer la route de ses aïeuls. Oh non, la douce donzelle voulait rester dans les bonnes grâces de son père. Lui offrir au moins la fierté de défendre les couleurs des verts et argent, ne pas apporter sur son être plus de désarroi que celui de ne pas avoir été le fils tant espéré.PATRONUS — Elle n'a jamais su en produire et elle ne pourra jamais en produire. Elle n'en est pas capable, comme tant d'autres personnes dans sa famille. Ce n'est pas une tare chez les Bulstrode que du contraire. Et c'est pour cela que Millicent vit dans ce mensonge éhonté, dans cette fausse vérité. Si durant ses années à l'école de sorciers, elle a parfois, en secret, expérimenté ce sort. Elle s'est toujours efforcée de ne garder que de mauvais souvenirs en tête lorsqu'il devait être produit devant autrui. Un petit secret, sans doute l'un des mieux gardés, son petit territoire personnel, sa propre lumière bleutée. Si le manque d'entrainement l'entraine bien souvent à ne retrouver qu'un filet bleuté s'étirant de sa baguette, il lui est déjà arrivé de voir apparaitre un petit colibri au bout de cette dernière. Une rare apparition qui l'a pourtant émerveillée par sa grâce et sa beauté. EPOUVANTARD —L'ange crie, l'ange pleure, l'ange hurle, l'ange tombe, l'ange se meurt dans cette représentation de sa plus grande crainte. Elle se voit simplement attachée, pieds et mains liées, incapable de faire un seul mouvement tandis que son père la jette dans une pièce plus noire que la nuit, une pièce sans portes et fenêtres, une pièce où elle est retenue prisonnière, une pièce dont elle ne pourra jamais fuir, sa prison éternelle et personnelle. CICATRICES ET MARQUES VISIBLES — La peau avait parfois été martelée par l'éducation du père mais jamais de quoi laisser des marques éternelles. La peau était restée belle, non égratignée, non abimée par une quelconque marque. Elle tenait bon avant que le poison ne s'insinue dans ses chairs. Le poison prend sans jamais attendre. Prend tout en se moquant de lui faire mal. Les poignets sont douloureux suites à leurs rencontres. L'enfant tente tant bien que mal de cacher ces bleus qu'elle ne pourrait expliquer, qu'elle ne veut expliquer. Le corps souffre et pourtant l'être laisse-faire, à moitié consentante des tourments subits. PARTICULARITÉ — Ses parents étaient persuadés qu’elle serait un garçon qu’elle ne fut pas leur surprise en voyant ce petit bout manquant faisant pourtant tellement de différences GROUPE — shadow squad.

introduction

01ϟ Hautaine et froide sont les deux qualitatifs qu'il est habituel de donner à la demoiselle. Ils l'accompagnent dans chacune de ses journées, dans chacune de ses actions. Millicent est la reine des apparences, de tout ce qui n'est pas visible. L'enfant laisse les autres la voir comme cette femme froide. Cette personne qui ne montre rien, cette glace ambulante que rien ni personne ne peut briser. Elle se moque qu'on prenne ses longs silences pour une attitude hautaine. L'avis des gens qu'elle fréquente n'est rien face au poids qu'elle fait peser sur sa propre personne. La perfection, rien du plus, rien de moins, voilà ce qu'elle essaye d'obtenir dans chacune de ses actions. Millicent ne veut pas être médiocre et surtout ne pas faire honte à sa famille surtout son père. Le patriarche a toujours fait porté sur l'enfant le poids de sa naissance, de ce sexe qui était sien. Rien n'était assez bien, assez bon quand il s'agissait de son ainée. Encore aujourd'hui, l'enfant en elle craint les douloureuses sentences, ces journées, ces nuits enfermées dans la petite pièce sombre. Parce qu'elle était une enfance, parce qu'elle agissait comme telle. Parce qu'elle était bruyante, pleine de vie, d'enthousiasme. Parce qu'elle agissait comme une enfant de son âge, une enfant comme une autre pas comme une Bulstrode. L'enfant a appris à mesurer ses envies, ses actes, à ne plus agir de manière imprévisible mais de réfléchir à chaque action, de tourner sa langue dans sa bouche vingt fois avant de parler. Mesurer son attitude pour mieux convenir à son père. Pour ne plus jamais revoir le noir de l'enfer. La pièce noire, la pièce de l'enfer, la pièce où ses cris se perdaient dans le néant, où sa vie se perdait dans la non-vie, où elle ne faisait que s'apeurer chaque seconde davantage. 02ϟ La docilité était une nécessité pour la demoiselle. Chaque acte de rébellion était si sévèrement puni quand elle n'était encore qu'une enfant que par la suite, la demoiselle a arrêté d'agir par ses propres moyens. Poupée grandeur nature, docile et soumise, Millicent accepte sans broncher les idées de sa famille, leur manière de vivre, les choix qu'ils font pour elle. Peu à peu, en grandissant, elle s'est perdue en chemin. Elle se laisse, à l'intérieur d'elle-même, dans une forteresse quasiment impénétrable toutes ses pensées, toutes ses envies, tout ce qui fait d'elle une personne et non une poupée. Elle y a également enfermé son cœur, tout ce qui pouvait la détourner du chemin choisi par sa famille. Tout ce qui pourrait la ramener dans la pièce de l'enfer. A son entrée à Poudlard, cette manière d'agir était déjà présente. 03ϟ
Au fond et même si personne ne le voit, Millicent n'est pas une personne au cœur sombre. Que du contraire, son cœur est bon et aurait pu être même totalement pur si elle était née dans d'autres lieux. Ce cœur se fait remarquer parfois, quand elle n'arrive pas à laisser quelqu'un de triste dans son coin. Quand elle essaye de savoir comment va quelqu'un. De petits actes qu'elle essaye tant bien que mal de limiter, de laisser de côté, dans sa forteresse intérieure mais cela est loin d'être toujours évident. Elle préfère donc ne rien laisser transparaitre oo le moins possible.  04ϟ Millicent est quelqu'un qui a beaucoup de mal à se lier aux autres ou plutôt à créer quelque chose de concret avec autrui. Parce qu'elle n'est qu'une image sur lequel glisse le vent. Et si certaines personnes semblent apprécier ses silences, sa facilité d'écoute ou encore la justesse de ses propos d'autres n'y voient que les mauvais côtés. A Poudlard, elle n'était d'ailleurs pas la demoiselle la plus appréciée surtout auprès des élèves des autres maisons auxquels elle ne se liait d'ailleurs que peu. Beaucoup y voyaient une constance de sa supériorité, alors qu'elle ne ressentait simplement pas le besoin de leur parler, de jouer cette longue comédie qui n'aurait ni queue ni tête. Sa scolarité fut effectuée d'une manière assez calme et paisible. Si elle a bel et bien fini par en venir aux mains avec Hermione Granger lors d'un duel ce fut surtout sur un malentendu. Sa place dans la brigade inquisitoriale d'Ombrage durant sa scolarité ne fut d'ailleurs le résultat que de son attitude passive. De cette facilité avec laquelle ses décisions étaient pensées non pas dans son intérêt mais afin de satisfaire les besoins d'autrui. Tout d'abord, ceux de son père, ensuite ceux de ses professeurs et finalement du ministère. Dans cette mission l'adolescente fut d'ailleurs plus qu'excellente. Maniant l'art de la discrétion comme peu de personnes, il lui était assez facile de coincer certaines élèves dont l'attitude était contraire aux nouvelles directives mises en place dans l'école. 05ϟ Les potions ont toujours été son coup de cœur, durant sa scolarité elle était d'ailleurs l'une des élèves les plus prometteuses de sa classe ce qui lui a permis de faire partie du Club de Slug. Toutefois, dans cet art ce n'est pas vraiment la reconnaissance qu'elle cherchait mais plutôt à assouvir une passion. Dans sa demeure, elle possède d'ailleurs un atelier lui offrant tout le confort et toute la place dont elle a besoin pour réaliser ces dernières. Avant la guerre, la demoiselle appréciait d'ailleurs de flâner dans les diverses boutiques afin de dénicher quelques ingrédients plus rares. De sa grand-mère maternelle, elle garde également une passion peu commune : les poisons. Devenue au fil des années une connaissance dans le domaine, ce petit plaisir est également sa manière à elle de montrer qu'elle n'est pas que faiblesse, qu'au fond d'elle se cache également de la force. Si son père n'avait que faire des connaissances de son enfant dans ces deux domaines, la réalité changea quand il fut plus que nécessaire pour la famille de cacher des cadavres ou de rendre certaines morts plus naturelles. C'est donc derrière son chaudron et de manière plus que secrète que la demoiselle participe à la mission de sa famille. Une tâche qui lui correspond totalement. Avoir du sang sur ses mains ce n'est pas elle, ce n'est pas sa nature. Elle n'a tué personne durant cette guerre et compte bien continuer de la sorte. L'enfant préfère enlever de son esprit que ces techniques servent de fins mortelles ou plutôt elle l'oublie. Elle n'est au fond qu'un intermédiaire dans ce domaine ce qui lui est bien suffisant. Et puis quelle fille ne ferait pas ce que lui demande son père ? 06ϟ Millicent n'est pas le genre de personnes à montrer facilement ses émotions et encore moins à pleurer devant autrui. Ce n'est pas qu'elle ne ressent rien, c'est qu'elle n'a pas envie de le montrer à autrui, d'avouer ses faiblesses. Alors, elle garde tout bien enfermé et ne laisse rien ressortir sauf lorsqu'elle est certaine d'être seule. Seule sa famille a déjà eu l'occasion de la voir pleurer et cela remonte à des années. Rester stoïque en toute circonstance, une marque de fabrique qu'elle tente tant bien que mal de faire fonctionner correctement. Et même si les émotions se montrent, l'accès à son cœur reste bien plus compliqué. La demoiselle a même parfois du mal à savoir ce qu'elle ressent ou encore envie d'avoir accès à ses émotions qui, dans son esprit ne lui apporteront rien de bien. 07ϟ Son rapport aux hommes a toujours été plus que compliqué. Sans se croire exceptionnellement belle, Millicent sait qu'elle ne laisse pas les hommes indifférents et que certains seraient plus que heureux de voir en eux leur copine du moment. Si la demoiselle a eu quelques histoires d'amours au cours de sa vie, aucune n'a vraiment tenu. Bien souvent ses compagnons lui reprochaient sa froideur ou encore son refus d'ouvrir les cuisses. Jusqu'à encore quelques mois, la demoiselle était d'ailleurs vierge. Une volonté de ne s'offrir qu'à son époux ou tout simplement un manque d'envie de se laisser aller à des plaisirs charnels. Une volonté qui a changé, un peu malgré-elle. Pas totalement volontaire. Pas totalement forcée, un mélange qu'elle n'ose même pas chercher à comprendre. 08ϟ Auparavant la demoiselle possédait un petit chat qu'elle appréciait énormément. Un petit animal avec lequel elle était entière. Une petite boule de poil qui malheureusement n'a pas survécu aux révoltes de Poudlard. Si pendant quelques temps, la demoiselle refusait d'amener un nouveau compagnon dans son existence, elle s'est finalement décidée pour un fléreur qu'elle a nommé Felicis espérant par la même occasion lui apporter plus de chance que son prédécesseur.



Harry Potter est mort il y a plus de trois années déjà. Voldemort et ses partisans se sont alors emparés du Ministère, le pouvoir fut corrompu. Qu'as-tu pensé de cette période? Quel rôle as-tu joué? Harry Potter n'était pas un ami. Harry Potter ne lui a pas manqué, il serait idiot d'affirmer le contraire. Il était juste un garçon qui s'est retrouvé du mauvais côté. Enfin, si ses oreilles trainent un peu plus longtemps sur les dires de son père, ce sang-mêlé a eu ce qu'il méritait. Il a voulu affronter le seigneur de ténèbres et a pensé réussir à le vaincre. Mais personne ne peut vaincre le mage noire. Son pouvoir dépasse tout autre. Son être assurera le renouveau du monde magique, un monde magique dans lequel les Bulstrode auront leur place. Une des nombreuses tirades que son géniteur n'a cessé de répéter depuis cette mort. Une longue tirade qui n'a pas changé énormément de choses dans son existence. Millicent n'a pas personnellement participé aux combats, non, elle faisait partie de ces personnes qui n'étaient pas inquiétés par cette période trouble. Le genre de personne qui pouvait, sans le moindre doute profiter de la vie, de son mode d'existence et même l'améliorer. Finalement, pour la douceur obéissante, la seule véritable différente a été la possibilité d'être potionniste au sein du gouvernement sorcier. De pouvoir lier sa passion et les obligations de son père. Vivant encore dans la demeure familiale, les impôts ne lui revenaient pas directement, la plupart des lois n'étaient pas à son encontre et le respect est une notion qu'elle acquise depuis longtemps. Même un règne de terreurs ne peut changer ce qui a été fabriqué depuis des années.
Les résistants ont repris le Ministère et Voldemort a fui à Poudlard. Que penses-tu de cette situation? Va t-elle durer? Soutiens-tu les résistants et leurs combats? Les penses-tu capable de tenir? Les résistants n'ont nullement sa voie. Parce qu'elle est fille de mangemorts, parce que sa famille sert le mage noir. Parce que les Bulstrode ont toujours considéré que le sang était la notion suprême. Que leur place devait être au-dessus des autres. Millicent suit le mouvement, elle agit comme il faut, comme elle doit. Elle ne pense pas ou pas vraiment par elle-même. Ce qu'elle sait c'est que cette situation n'est pas bonne pour sa famille, que tout allait mieux quand le Ministère appartenait aux ténèbres. Mais un Bulstrode s'en sort toujours. Non, ils n'ont pas fui.  Qui auraient pu se targuer de savoir leur véritable côté ? Même la mort n'aurait eu la chance de connaitre leurs sombres pensées. La famille continue son ascension au Ministère, agissant en secret pour le plus grand des sorciers. Ils tuent, détruisent ce que la résistance tente de construire. Personne ne les voit. Personne ne les prend sur le fait. Et c'est là que la demoiselle joue son rôle à la perfection. Ce sont ses potions et ses poisons qui aident sa famille à ne pas se faire prendre. Bonne petite fille. Si la famille continue sur sa lancée, il y a peu de chances que les positions au sein du Ministère restent à l'avantage de la résistance. C'est papa qui le dit.
Quel est ton souvenir le plus douloureux? Celui qui te hante jour et nuit? Tu en a forcément un, tout le monde ayant été amené à faire des choses horribles... Les cauchemars seraient légions si l'ange n'enfermait pas tout à double tour. Si loin que même elle n'a plus conscience de ses peurs. Sans doute que le seul qui ressort encore, qui fait frémir son corps, qui brise sa respiration est l'épreuve de la chambre noire. L'épreuve de l'enfant difficile. La punition suprême. L'être énergique était simplement conduit de manière brusque dans une petite pièce exiguë et noire. Un endroit que la lumière du soleil n'avait jamais connu. Et la petite ne pouvait rien fait d'autre que se tenir debout tout en sentant les murs si proches d'elle, bien trop proches. L'enfant était poussée à l'intérieur, la porte était ensuite fermée à clé depuis l'extérieur avant qu'un sort ne la fasse disparaitre. Il ne restait plus qu'une enfant apeurée dans une pièce sans aucune porte, sans aucune fenêtre. Une enfant qui n'avait aucune idée du temps qui s'écoulait dans sa drôle de prison. Une enfant qui criait, pleurait, suppliait qu'on la délivre de son enfer. Une enfant qui se résignait. Une enfant qui ressortait brisée, totalement paniquée, détruite de cette impression de vide total qu'on importait à son être. Ce n'était pas douloureux pour le corps mais l'esprit, il se brisait à chaque fois. Le noir, le manque de place, la solitude, autant d'éléments qui la conduisaient vers cette folie. Alors, l'être apprenait afin de ne plus être envoyée en enfer. Elle apprenait à se taire, à totalement disparaitre. Et même si maintenant Millicent est devenue une adulte accomplie, la simple évocation du lieu de torture fait trembler chaque parcelle de son corps.
Malgré tout ce qu'il s'est passé, penses-tu que tout peut redevenir comme avant? Avant Voldemort, le martyr des nés-moldus, la résistance, la mort de Harry, lorsqu'il faisait bon vivre en Grande-Bretagne? Tant de choses se sont passées, tant de choses se sont produites. Est-ce que l'homme peut revenir en arrière et tout oublier ? Elle en doute fortement. Le sorcier n'est pas connu pour son pardon facile. Un camp devra tomber pour que l'autre renaisse. Millicent ne sait pas ce qui serait mieux pour elle, voir tomber les siens ou bien l'ennemi. Ce qu'elle sait c'est que le Londres d'avant ne la dérangeait pas. Que même si elle n'a jamais porté aucun sang de bourbe dans son cœur, leur élimination n'est nullement ce qu'elle désirait. Le cœur bon battant  au fond de sa poitrine ne demanderait que cela, revenir à ce qui existait avant. Mais l'enfant soumise sait qu'aucun des siens ne laissera tomber. Ils sont bien trop partisans de la cause pour accepter une défaite, pour accepter de se rendre et de devenir prisonniers. La mort sera seulement la seule issue pour mettre fin au conflit, encore et toujours plus de morts, tant et si bien que les deux côtés soient obligés de se rendre à l'évidence : continuer n'apportera que davantage de carnages.


spf

ÂGE majeure — à insérer ici Ϟ PAYS/RÉGION — neverland Ϟ CONNEXION  — 5/7 Ϟ AVATAR — Alicia Vikander Ϟ AVIS SUR LE FORUM — à insérer ici Ϟ COMMENT ES-TU ARRIVÉ(E) ICI — bazzart Ϟ MON PERSONNAGE — [x] inventé ; [x] scénario d'un membre (non posté) ; [] prédéfini du forum Ϟ UN DERNIER MOT —  
feudeymon © 2014

   



Dernière édition par Millicent Bulstrode le Mar 14 Juil - 13:52, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feudeymon.com/t1643-respire-encore-mon-doux-mensonge#
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 17
ϟ PSEUDO : spf
ϟ AVATAR : alicia vikander
ϟ CRÉDITS : lightwoods
ϟ MES COMPTES : one
ϟ ÂGE : vingt-deux pétales doucement tombées
ϟ SANG SORCIER : pureté qu'ils essayent tant de conserver
ϟ PROFESSION : potionniste au bureau des potionnistes dans le département de l'héritage sorcier
ϟ ANCIENNE MAISON : le sineux serpent qui jamais ne courbe l'échine
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : 28 centimètres, assez rigide, bois de séquoia, coeur contenant une écaille de sirène, prédisposée pour les sortilèges informulés
ϟ PATRONUS : Ment en prétendant de ne pas être capable d'en créer. Bien souvent seul un jet de lumière bleuté sort de sa baguette, en de rares occasions, il prend la forme d'un colibri
ϟ ÉPOUVANTARD : elle même, empirsonnée dans une piéce d'un noir absolu sans aucun moyen de sortir
ϟ STATUT MATRIMONIAL : fiancée acceptant simplement son sort, sachant que le seul mot qu'elle pourra avoir dans cet histoire est le oui qu'elle prononcera lors de la prochaine union
ϟ POINTS RP : 11691

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Lun 13 Juil - 0:16




always does her best to please


la promesse d'autrefoisϟ L'aube de ses quatorzes ans venait de pointer le bout de son nez. La fête avait été simple, la fête avait été à l'image de la famille, à l'image de la place qu'elle occupait dans cette dernière. La douce enfant n'en avait eu que faire, la douce enfant n'avait fait que paraitre, comme si souvent, comme à chaque instant de son existence. Mais la douce enfant savait ce qu'elle désirait, ce qu'elle n'avait pu obtenir le jour même de ses quatorze ans. Parce que ses parents n'avaient pas daigné inviter d'autres personnes que les membres de sa famille. Parce qu'elle n'était pas assez importante pour cela. Mais l'ombre s'en moquait. La lune savait ce qu'elle désirait, le cadeau que personne ne pourrait lui enlever. Les adultes discutaient à l'intérieur de la grande demeure des Travers. L'ombre s'était contentée de suivre doucement le garçon aux poings de feu. La colère semblait ne pas être sienne en ce jour et la douce enfant y voyait là le signe parfait de sa petite chance. Assis tranquillement près d'un arbre, l'être paraissait pensif. Il n'était plus petit, il n'était plus un enfant, pas comme elle. Il avait toujours été plus âgé, il le serait à jamais mais la délicate enfant n'en avait que faire. Sans un mot, elle s'était installée à ses côtés. Sans un mot elle avait contemplé le vide. Le temps de quelques respirations, le temps de former une phrase correcte, une phrase qui ne porterait pas  confusion, une phrase qui ne laisserait aucun doute sur ses intentions ou tout simplement une phrase à laquelle elle aurait pensé encore et toujours comme à son habitude. « Je viens d'avoir quatorze ans. » Le silence continuait de régner, pour l'homme cela ne devait faire aucune différence ou du moins n'apportait aucune information qui changerait, d'une manière ou d'une autre son existence. « Je ne sais pas si tu te souviens mais tu m'avais promis quelque chose pour mon quatorzième anniversaire. » L'enfant se souvenait encore très bien de ce jour où elle n'avait que dix ans. De cette fois où ils avaient surpris l'un de ses cousins plus âgé en train de fricoter avec une demoiselle. Elle se souvenait de cette petite voix qu'elle avait prise en lui demandant le plus sérieusement au monde de l'embrasser de la sorte pour ses quatorze ans. La douce enfant lui avait même demandé de promettre. Parce qu'une part de son être n'avait pas encore succombé dans l'oubli. Parce qu'elle désirait savoir ce que ça faisait d'être embrassé et encore plus par lui. Parce qu'il était la douleur intérieure qu'elle ne pouvait s'empêcher de vouloir éteindre, un petit peu, même rien qu'un tout petit peu. « Moi je n'ai pas oublié… » Et elle n'oublierait pas, pas maintenant, jamais. « Tu es toujours une enfant qui veut devenir une femme. » Oui, elle n'était pas encore une adulte mais elle n'était pas encore une enfant, pas totalement, elle avait grandi et elle désirait ce qu'il lui avait promis. L'ange était doux voir même trop docile mais ce cadeau était une promesse, une promesse pour laquelle elle s'autorisait à ne pas totalement obéir, à montrer un peu plus qu'à son habitude, un peu plus que ce qu'elle ferait en temps normal. « Je suis une adolescente qui attend simplement qu'une promesse soit respectée. » Et son visage se tourna vers lui doucement, son visage s'approchait comme pour l'appeler comme pour lui faire comprendre que c'est ce qu'elle désirait, que cette fois-ci, rien que pour quelques instants, rien que pour un moment, elle ne laisserait personne la détourner de ses envies.  Le premier pas était fait et la douceur n'attendait plus que lui, que l'homme réalise la promesse. Les lèvres finirent par rencontrer les siennes tandis que l'enfant n'avait aucune idée de ce qu'elle était en train de faire, rien qu'un instant les bonnes manières tombaient. Un petit plaisir dans un océan d'obéissance.

le silence d'orϟ La tête se tenait bien droite tandis qu'elle avançait avec une certaine grâce. Le I était élégamment brodé sur sa robe de sorcière. Le I de la brigade inquisitoriale. Le I qui lui conférait un pouvoir particulier. Oh, l'ombre avait observé certains regards changer le long de sa route. Certaines personnes commencer à la craindre davantage. Parce qu'elle pouvait leur retirer des points, parce que certains de ses comparses appréciaient le pouvoir et leurs dérives. Un point sur lequel la douce enfant restait en retrait. Le plaisir d'enlever des points pour le plaisir lui était plus inconnu. Son attitude soumise la poussait à ne pas enfreindre les règles ou même d'y trouver un certain plaisir. Non, sa technique était d'attendre patiemment d'avoir quelque chose à rapporter, surtout face à des élèves plus récalcitrants. Mais à cet instant elle n'était qu'une étudiante comme les autres, une demoiselle se baladant dans les couloirs. Une ombre comme tant d'autres, rien de plus, rien de moins. S'aventurant dans des couloirs plus retirés de l'école, la douce créature désirait profiter d'un moment de solitude pour laisser ressortir la lumière bleue. Une solitude qu'elle n'était pas prête de trouver puisqu'un comportement non-autorisé se déroulait, à ce moment précis, sous ses yeux. Ils étaient là, s'embrassant, profitant d'une solitude pour se laisser aller. Ils ne l'avaient pas repéré et elle aurait pu passer à côté si le visage de l'homme ne lui était pas si familier. Des pommettes qu'elle connaissait bien, une bouche qu'elle-même avait déjà embrassée. Un être qui normalement n'aurait dû embrasser que sa seule et unique bouche. Un petit ami qui n'en serait plus un. « Lumos » fut le seul mot qu'elle murmure doucement avant de les observer, aussi surpris l'un que l'autre d'avoir été démasqué. « Milly je… » La demoiselle ne désirait nullement écouter ces piètres excuses qui n'avaient aucun intérêt pour sa petite personne.Oh non, elle n'en avait vraiment que faire. « Une tenue correcte et de la bienséance sont exigées par la grande inquisitrice l'auriez-vous déjà oublié ? Je crains qu'il me faille reporter cet incident. » La bouche parlait tout en ne prononçant que les mots nécessaires, les seuls qui avaient leur importance à cet instant précis. « Je fais partie de ta maison Millicent, cela ne serait nullement conseillé. » La demoiselle continuait de soutenir le regard de l'homme. A cet instant précis elle cherchait ce qu'elle avait pu lui trouvé, pourquoi elle avait choisi de sortir avec lui ? Elle n'en savait même rien. Il l'avait trouvé joli et petit à petit elle avait accepté sans savoir ce qu'il pourrait lui apporter. Aimer. Un sentiment qui bien qu'existant en elle refusait pourtant de lui donner les clés pour le décoder. Elle attendait, patiemment, doucement, seule chose qu'elle pouvait faire, seul moyen de découvrir ce qu'elle avait à l'intérieur. Mais là, c'était autre chose. « La loi est la loi et elle s'applique à tout le monde, mêmes aux sombres idiots. » L'homme s'était reproché, tentant de la menacer de sa hauteur mais il n'était pas menaçant. Non, il n'était rien par rapport à ce qu'elle connaissait. Il n'était pas à sa hauteur, pas à celle de sa famille, pas à celle de son père et ses actions restaient dans l'ordre du permis car ce n'est pas elle qui avait fauté. « Je n'aurais pas envie de rajouter à tes actes illicites, insubordination ou encore attaque envers un membre de la brigade inquisitoriale. » Oh l'ange était une délicate créature soumise aux personnes qui le méritaient, une créature qui savait quand se taire et quand il était permis de répondre. Et personne, même son père, n'aurait accepté de laisser sa fille devenir une petite amie bafouée, même si elle était femme, elle restait pourtant une Bulstrode.

ne le dit à personneϟ Les vacances ne faisaient que commencer, la semaine allait passer vite, elle le savait. Elle savait que les jours étaient comptés et aussi qu'il reviendrait. Pas tout de suite, sans doute à la prochaine colère, au prochain évènement qui viendrait troubler le calme de son corps. Le poignet restait douloureux de leur dernière rencontre, du dernier moment où il avait cherché à se calmer, où elle était devenue son moyen d'y parvenir. Sur la pointe des pieds, aussi douce et délicate qu'à son habitude l'ange avançait dans le dédale de pièces que contenait la demeure des Travers. Un dédale dans lequel elle arrivait pourtant à se diriger, sachant avec exactitude vers qui elle désirait se diriger. La porte s'ouvrit avec cette même douceur caractéristique de sa personne. Les pas la dirigeait vers le lit déjà occupé tout en essayant de faire le moins de bruit possible. Le corps s'engouffra dans les couvertures jusqu'à ce que sa tête trouve place sur le torse du propriétaire. Presque immédiatement une main vint s'emparer de ce poignet encore douloureux pour le serrer. Un geste de possession, un geste qu'elle connaissait bien, si bien, trop bien. « Pas trop fort, tu ne voudrais pas me briser...» La voix n'est qu'un murmure, un écho dans la nuit. Que fait-elle là ? Même elle ne le sait pas. Pourquoi se permettait-elle de tenter le diable ? D'entrer dans un lieu où son être ressentira cette souffrance?  Cette douleur qui semble être le seul moyen d'expression de l'homme allongé à ses côtés. Aconit, doux poison qui s'infiltre dans ses veines. Présence qui a toujours été là, comme une ombre au-dessus de son existence. Le cœur est bien trop enfermé pour qu'elle sache quoi en penser. Qu'elle essaye de deviner ce qui lui prend, pourquoi elle revient vers lui, encore si souvent, bien trop pour son propre bien. Elle se refuse à chercher ce qui l'apaisait tant dans le rythme régulièrement élevé de son palpitant. Sa main s'égare doucement sur son torse, un geste tendre, un geste pour apaiser son doux poison, pour que la force exercée sur son poignet se fasse moins vive. Elle ne cherche pas à ce qui le lâche parce qu'elle sait qu'il ne le fera, pas tout de suite, parce qu'il a besoin de s'assurer de sa présence, de s'assurer qu'elle ne s'en ira pas. Et ce qu'il y a de plus risibles dans cette situation c'est qu'elle ne désire pas s'enfuir, que la douleur bien que désagréable ne la repousse pas.

le chant funesteϟ Le jour était arrivé et elle s'y était préparée, comme on attendait qu'elle le fasse, comme on désirait qu'elle le fasse. Sa tenue était soignée, son port de tête parfait, son attitude sans aucun défaut. De joie, elle était devenue davantage, le maquillage possédait sa propre forme de magie. L'enfant n'en serait bientôt plus une, le mariage s'annonçait plus proche qu'auparavant, plus proche qu'elle ne le pensait et ce soir la première pierre serait apportée à l'édifice. Ce soir elle serait fiancée et n'aurait aucun mot à dire sur la décision mais elle s'en moquait. Elle s'en moquait parce qu'on lui avait appris à accepter les choix faits pour son bien. Elle s'en moquait surtout parce qu'elle connaissait son futur époux, parce qu'à défaut d'avoir le choix, elle préférait se retrouver uni à lui plutôt qu'à un autre. Parce qu'il arrivait à réveiller une partie d'elle-même qu'elle endormait depuis si longtemps. Parce qu'il était l'être étrange dont elle désirait apaiser les douleurs internes, la colère si forte, si profonde qu'elle détruisait tout sur son passage. Chacun possédait une belle coupe de champagne dans sa main. Chacun était sur son trente et un tandis qu'elle tentait de ne pas trop l'observer, de ne pas mettre en avant leurs actions interdites dont seul le silence était au courant. « Mon cher Arcturus, je pense qu'il est temps de présenter les fiancés et de leur laisser un peu de temps en tête-à-tête. » Doucement, l'ange s'était levé, son verre à la main, attendant patiemment que le nom soit annoncé. « Millicent, voici ton futur époux. » Le visage se figea en observant les traits de celui qui venait de s'avancer. « Woodrow Travers mais tu le savais déjà. » Le verre tomba à terre, s'écrasa au sol en même temps que ses plans d'avenir, en même temps que tout ce qu'elle avait prévu, tout ce qu'elle avait imaginé. Son visage refusait de se diriger vers l'homme qui a cet instant devant enrager. L'homme auquel elle pensait être fiancée ce soir. Le mauvais frère avait été choisi et l'ange se sentait trahi. Combien de fois ne lui avait-on pas répété qu'elle épouserait un Travers ? Mais pas celui-là. Pas le frère à la langue si fourbe. Pas celui-là. L'ange se sentait trahie, dépossédée de sa propre personne qu'elle avait accepté d'offrir au mauvais frère. Lui qui laissait pourtant imaginé qu'elle serait sienne. Savait-il qu'il ne serait jamais sien ? Savait-il cela et avait-il décidé de profiter de ce qu'il ne pourrait jamais avoir ? Était-elle l'idiote qui était tombée dans un piège trop bien ficelé pour sa propre personne ? « L'émotion sans doute. » Ils rigolaient tandis qu'elle restait la froideur d'apparence, la froideur qui ne laissait pas entrevoir l'enfer intérieur. Elle avait envie de crier, de détruire tout ce qui se trouvait à ses côtés et pourtant elle n'en faisant rien. Elle se contenta d'avancer de quelques pas pour s'emparer du bras du mauvais homme. De lui suivre pour une petite promenade de futurs époux qui devaient apprendre à se connaitre. Mais elle ne désirait pas en apprendre davantage sur lui. Pas maintenant… Jamais….
feudeymon © 2014




Dernière édition par Millicent Bulstrode le Mar 14 Juil - 18:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feudeymon.com/t1643-respire-encore-mon-doux-mensonge#
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 22
ϟ PSEUDO : alaska/justine.
ϟ AVATAR : jamie dornan.
ϟ CRÉDITS : @handmade
ϟ MES COMPTES : the only one.

ϟ ÂGE : 32 y-o.
ϟ SANG SORCIER : pur, et pourtant tellement sale.
ϟ PROFESSION : nouveau patron de la banque magique gringotts.
ϟ ANCIENNE MAISON : la sagesse et l'érudition de serdaigle.
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : bois d'orme, ventricule de dragon, vingt-neuf centimètres.
ϟ ÉPOUVANTARD : lui-même, couvert de honte.
ϟ STATUT MATRIMONIAL : fiancé, par convenance. père d'un bâtard qu'il ne pourra jamais élever.
ϟ POINTS RP : 11706

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Lun 13 Juil - 0:20

ma cousine, ce canon.
l'inceste, ça se pratique encore parfois, tu sais ... cat
bienvenue, j'ai hâte de voir ce que tu vas faire d'elle I love you



n’oublie jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse.  fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser. you’re mine, as i’m yours. and if we die, we die. but first we’ll live.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 36
ϟ PSEUDO : el diablo miaou
ϟ AVATAR : Nicolas Simoes
ϟ CRÉDITS : endlesslove
ϟ MES COMPTES : /

ϟ ÂGE : 26 ans
ϟ SANG SORCIER : Sang-pur
ϟ PROFESSION : Chef de la sécurité à la prison d'Azkaban
ϟ ANCIENNE MAISON : Serpentard
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : 34.8 cm, bois de lierre et dard d’Acromentula
ϟ PATRONUS : Incapable d'en produire un. Son âme est trop sombre pour un sort aussi pure
ϟ ÉPOUVANTARD : Le cadavre de son jumeau.
ϟ STATUT MATRIMONIAL : Il a longtemps cru connaitre l'identité de sa fiancée, mais finalement il est perdu dans des alliances familiales. Aucune liberté dans le domaine, il n’attend simplement qu'on lui donne un nom, il sait simplement que ce n'est pas celui qui espérait
ϟ POINTS RP : 11712

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Lun 13 Juil - 0:22

Si elle est canon c'est grâce à moi

Bon voilà, je devais passé sur ta fiche, validé ou pas, courage pour tout, et j'ai hate de voir ce que tu vas en faire


“At the edge you will always remember me, at the edge you will last be remembered, where sanity and insanity come together, for the time, then separates. Remember me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ∞ we rule the world
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 1044
ϟ PSEUDO : blackthorns (kim)
ϟ AVATAR : teresa badass palmer.
ϟ CRÉDITS : myself.
ϟ MES COMPTES : nope.
done with your shit.
ϟ ÂGE : vingt-et-un ans, seulement.
ϟ SANG SORCIER : sa mère était une sorcière et son père un moldu; la jeune femme revendique fièrement son sang mêlé.
ϟ PROFESSION : elle occupe depuis peu la position de leader des red thunder avec ginny weasley; cependant, elle maintient ses fonctions de mécanicienne et feu-follet auprès de la résistance.
ϟ ANCIENNE MAISON : gryffondor, lionne bafouée, courage balancé à la gueule du monde.
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : elle a perdu sa vraie baguette à azkaban; celle qu'elle utilise présentement, elle l'a volée, et attend mieux.
ϟ PATRONUS : le prince des nuées de baudelaire, un fier albatros qu'elle ne fait que bien rarement apparaître.
ϟ ÉPOUVANTARD : un détraqueur pointant sur elle une baguette; et le doloris frappe, frappe...
ϟ STATUT MATRIMONIAL : célibataire déterminée à le rester. (ou pas.)
ϟ POINTS RP : 13921

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Lun 13 Juil - 0:43

alicia en millicent, je plussoie les choix et ton profil fait grave envie, la pauvre quoi bienvenue


arsonist's lullabye
when i was younger my senses fooled me, thought gasoline was on my clothes. i knew that something would always rule me; i knew the scent was mine alone. all you have is your fire, and the place you need to reach. don't ever tame your demons, but always keep them on a leash.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feudeymon.com/t1592-victoire-if-you-get-hurt-hurt-the
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 17
ϟ PSEUDO : spf
ϟ AVATAR : alicia vikander
ϟ CRÉDITS : lightwoods
ϟ MES COMPTES : one
ϟ ÂGE : vingt-deux pétales doucement tombées
ϟ SANG SORCIER : pureté qu'ils essayent tant de conserver
ϟ PROFESSION : potionniste au bureau des potionnistes dans le département de l'héritage sorcier
ϟ ANCIENNE MAISON : le sineux serpent qui jamais ne courbe l'échine
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : 28 centimètres, assez rigide, bois de séquoia, coeur contenant une écaille de sirène, prédisposée pour les sortilèges informulés
ϟ PATRONUS : Ment en prétendant de ne pas être capable d'en créer. Bien souvent seul un jet de lumière bleuté sort de sa baguette, en de rares occasions, il prend la forme d'un colibri
ϟ ÉPOUVANTARD : elle même, empirsonnée dans une piéce d'un noir absolu sans aucun moyen de sortir
ϟ STATUT MATRIMONIAL : fiancée acceptant simplement son sort, sachant que le seul mot qu'elle pourra avoir dans cet histoire est le oui qu'elle prononcera lors de la prochaine union
ϟ POINTS RP : 11691

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Lun 13 Juil - 8:27

Orion : le canonisme est de famille à ce que je vois
Merci beaucoup j'espère que le tout te plaira
maintenant j'imagine le orion courir derrière sa cousine qui essaye de lui échapper

Aconit : encore merci pour cette super idée géniale que j'adore trop et oui tu as bien fait de passer, normalement ce soir tu auras déjà une idée plus précise de ce que j'ai en tête

Victoire : merci beaucoup et je suis contente que le petit bout du profil te plaise déjà j'espère que le tout te plaira tout autant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feudeymon.com/t1643-respire-encore-mon-doux-mensonge#
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 271
ϟ PSEUDO : VOYOU.
ϟ AVATAR : Sophie Turner
ϟ CRÉDITS : avatar : © Wicked | Gifs : © Tumblr | Signature : © Alaska | Citation ; Revenge
ϟ MES COMPTES : Chair fraîche

ϟ ÂGE : vingt ans.
ϟ SANG SORCIER : Officiellement pure, officieusement traître à son sang.
ϟ PROFESSION : Plutôt difficile de trouver un job quand on est une sorcière recherchée
ϟ ANCIENNE MAISON : Give me your ROAR.
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : vingt trois centimètre et demi de Chêne Rouge contenant une écorce de Saule Cogneur, elle est prédisposée aux sortilèges offensifs
ϟ PATRONUS : Un cheval, plus particulièrement un Curly.
ϟ ÉPOUVANTARD : La fin de l'espoir.
ϟ STATUT MATRIMONIAL : Célibataire au cœur rongé par la culpabilité
ϟ POINTS RP : 14439

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Lun 13 Juil - 9:10

Toi , petite perle, petite pépite, j'ai hâte de voir ce que tu va faire avec Aconite. Faut dire que je bave devant sa fiche depuis qu'elle a été commencé.
COURAGE ET VENDS MOI DU RÊVE !!!


and now we are alive
Dans la société les femmes sont considérées comme le « sexe faible », mais dans la nature la femelle peut être bien plus féroce que son homologue masculin. @Emily Thorne ≈ Revenge©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 17
ϟ PSEUDO : spf
ϟ AVATAR : alicia vikander
ϟ CRÉDITS : lightwoods
ϟ MES COMPTES : one
ϟ ÂGE : vingt-deux pétales doucement tombées
ϟ SANG SORCIER : pureté qu'ils essayent tant de conserver
ϟ PROFESSION : potionniste au bureau des potionnistes dans le département de l'héritage sorcier
ϟ ANCIENNE MAISON : le sineux serpent qui jamais ne courbe l'échine
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : 28 centimètres, assez rigide, bois de séquoia, coeur contenant une écaille de sirène, prédisposée pour les sortilèges informulés
ϟ PATRONUS : Ment en prétendant de ne pas être capable d'en créer. Bien souvent seul un jet de lumière bleuté sort de sa baguette, en de rares occasions, il prend la forme d'un colibri
ϟ ÉPOUVANTARD : elle même, empirsonnée dans une piéce d'un noir absolu sans aucun moyen de sortir
ϟ STATUT MATRIMONIAL : fiancée acceptant simplement son sort, sachant que le seul mot qu'elle pourra avoir dans cet histoire est le oui qu'elle prononcera lors de la prochaine union
ϟ POINTS RP : 11691

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Lun 13 Juil - 9:39

Giny : merci beaucoup, j'espère que je te vendrais du rêve alors et oui sa fiche est géniale et son idée était plus que géniale et parfaite et tellement d'autres choses que je ne pouvait même pas attendre de voir si elle allait devenir un scénario
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feudeymon.com/t1643-respire-encore-mon-doux-mensonge#
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 291
ϟ PSEUDO : Zuz' (léa)
ϟ AVATAR : Emilia Clarke
ϟ CRÉDITS : swan(vava), tumblr ( gif), okinnel ( sign)
ϟ MES COMPTES : nope

ϟ ÂGE : vingt sept années
ϟ SANG SORCIER : Aussi pur que doit être le sang d'un Travers.
ϟ PROFESSION : tireuse d'élite de baguette magique pour la brigade rouge & Chef de la brigade rouge
ϟ ANCIENNE MAISON : la maison des jaunes et noirs, la maison des loyaux, Poufsouffle
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : bois de cerisier, ventricule de dragon, vingt-six centimètre, prédisposé aux informulés
ϟ PATRONUS : bien étrange mais son patronus prend la forme d'une louve, et elle ne sent cache pas
ϟ ÉPOUVANTARD : la trahison de ma famille, ne voir que la lâcheté dans mon regard et la couardise.
ϟ STATUT MATRIMONIAL : fiancée à un homme qu'elle ne connait même pas
ϟ POINTS RP : 14191

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Lun 13 Juil - 10:19

perso + vava =
Bienvenue
Bon courage pour ta fichette



   - You win ou you die, there is no middle ground -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 17
ϟ PSEUDO : spf
ϟ AVATAR : alicia vikander
ϟ CRÉDITS : lightwoods
ϟ MES COMPTES : one
ϟ ÂGE : vingt-deux pétales doucement tombées
ϟ SANG SORCIER : pureté qu'ils essayent tant de conserver
ϟ PROFESSION : potionniste au bureau des potionnistes dans le département de l'héritage sorcier
ϟ ANCIENNE MAISON : le sineux serpent qui jamais ne courbe l'échine
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : 28 centimètres, assez rigide, bois de séquoia, coeur contenant une écaille de sirène, prédisposée pour les sortilèges informulés
ϟ PATRONUS : Ment en prétendant de ne pas être capable d'en créer. Bien souvent seul un jet de lumière bleuté sort de sa baguette, en de rares occasions, il prend la forme d'un colibri
ϟ ÉPOUVANTARD : elle même, empirsonnée dans une piéce d'un noir absolu sans aucun moyen de sortir
ϟ STATUT MATRIMONIAL : fiancée acceptant simplement son sort, sachant que le seul mot qu'elle pourra avoir dans cet histoire est le oui qu'elle prononcera lors de la prochaine union
ϟ POINTS RP : 11691

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Lun 13 Juil - 10:34

Themis : merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feudeymon.com/t1643-respire-encore-mon-doux-mensonge#
avatar
ADMIN ∞ we rule the world
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 902
ϟ PSEUDO : red stars. aka eve.
ϟ AVATAR : holland roden.
ϟ CRÉDITS : tumblr (signa) twisted lips (avatar)
ϟ MES COMPTES : astorius greengarce.

ϟ ÂGE : vingt-deux océans.
ϟ SANG SORCIER : sang-pur, qu'elle laisse couler, parce qu'il la dégoûte.
ϟ PROFESSION : aucune, elle est recherchée par voldemort et ses sbires.
ϟ ANCIENNE MAISON : elle n'a pas étudié à poudlard mais beauxbâtons, elle était chez les antares.
ϟ PATRONUS : un caméléon.
ϟ ÉPOUVANTARD : la perte. de contrôle, de ses amis proches.
ϟ STATUT MATRIMONIAL : il la hante, silhouette blanche au milieu des ténèbres. mais elle lui tourne le dos, encore, et lui assène un 'c'est compliqué' sans même le croire.
ϟ POINTS RP : 13629

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Lun 13 Juil - 12:29

j'aime tellement le personnage de milli, puis alicia.
j'ai hâte de voir ce que tu vas en faire. I love you
bienvenue, puis bonne chance pour ta fiche.


« it's hard letting go, i'm finally at peace, but it feels wrong, slow I'm getting up, my hands and feet are weaker than before. and you are folded on the bed where i rest my head, there's nothing i can see, darkness becomes me. »  w/ of monsters and men.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 17
ϟ PSEUDO : spf
ϟ AVATAR : alicia vikander
ϟ CRÉDITS : lightwoods
ϟ MES COMPTES : one
ϟ ÂGE : vingt-deux pétales doucement tombées
ϟ SANG SORCIER : pureté qu'ils essayent tant de conserver
ϟ PROFESSION : potionniste au bureau des potionnistes dans le département de l'héritage sorcier
ϟ ANCIENNE MAISON : le sineux serpent qui jamais ne courbe l'échine
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : 28 centimètres, assez rigide, bois de séquoia, coeur contenant une écaille de sirène, prédisposée pour les sortilèges informulés
ϟ PATRONUS : Ment en prétendant de ne pas être capable d'en créer. Bien souvent seul un jet de lumière bleuté sort de sa baguette, en de rares occasions, il prend la forme d'un colibri
ϟ ÉPOUVANTARD : elle même, empirsonnée dans une piéce d'un noir absolu sans aucun moyen de sortir
ϟ STATUT MATRIMONIAL : fiancée acceptant simplement son sort, sachant que le seul mot qu'elle pourra avoir dans cet histoire est le oui qu'elle prononcera lors de la prochaine union
ϟ POINTS RP : 11691

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Lun 13 Juil - 13:46

Mafalda : merci beaucoup et j'espère que le tout te plaira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feudeymon.com/t1643-respire-encore-mon-doux-mensonge#
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 64
ϟ PSEUDO : malfoy, émilie.
ϟ AVATAR : max irons.
ϟ CRÉDITS : (av)@astoria/(sign)@tumblr
ϟ MES COMPTES : .
http://33.media.tumblr.com/94891569e0863bd06425ab5bd0b7a887/tumblr_n5li8eWNpq1t4tbqro6_250.gif
ϟ ÂGE : vingt et une années mêlant habilement haine, passion et désarroi.
ϟ SANG SORCIER : mêlé, statut autrefois sans importance, désormais teinté de honte.
ϟ PROFESSION : chien de voldemort, loyal petit soldat semant mort et destruction.
ϟ ANCIENNE MAISON : celle des or et rouge, des courageux selon la légende.
ϟ PATRONUS : un renard, intelligent et rusé. vivace, discret et difficile à attraper.
ϟ ÉPOUVANTARD : il ne sait pas. il ne sait plus, en réalité.
ϟ STATUT MATRIMONIAL : coureur de jupons, séducteur invété. coeur pourtant pris au piège d'un regard brun.
ϟ POINTS RP : 11751

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Mar 14 Juil - 14:56

millicent + alicia
bienvenue I love you


sinners and saints
✻ "we were born sick", you heard them say it. my church offers no absolution, she tells me 'worship in the bedroom'. the only heaven i'll be sent to is when i'm alone with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 122
ϟ PSEUDO : fairy sissi (cynthia)
ϟ AVATAR : jenna coleman
ϟ CRÉDITS : tearsflight
ϟ MES COMPTES : pas schyzo les mecs

ϟ ÂGE : vingt-sept ans que tu arpentes londres.
ϟ SANG SORCIER : sang-mêlé, aucune idée d'où te vient le peu de sang moldu. mais, c'est le dernier de tes soucis.
ϟ PROFESSION : médicomage, plus qu'une vocation.
ϟ ANCIENNE MAISON : la noble maison de rowena serdaigle, les aigles érudits et sages.
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : bois d'épicéa, crin de licorne, vingt-quatre virgule dix-huit centimètres, prédisposée aux soins de guérison.
ϟ PATRONUS : un lapin, allez savoir pourquoi.
ϟ ÉPOUVANTARD : ta soeur te lançant un avada kedavra pour l'avoir dénoncé. alors que oui, elle est cracmole.
ϟ STATUT MATRIMONIAL : célibataire, libre comme l'air. ça fait bien longtemps qu'un homme a partagé ton lit.
ϟ POINTS RP : 11829

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Mar 14 Juil - 14:59

bienvenue


show me the stars
The most important leaf in human history. It’s full of stories, full of history, and full of a future that never got lived. Days that should have been, but never were, passed onto me. This leaf isn’t just the past, it’s a whole future that never happened.-byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feudeymon.com/t1647-uranie-every-christmas-is-last-ch
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 17
ϟ PSEUDO : spf
ϟ AVATAR : alicia vikander
ϟ CRÉDITS : lightwoods
ϟ MES COMPTES : one
ϟ ÂGE : vingt-deux pétales doucement tombées
ϟ SANG SORCIER : pureté qu'ils essayent tant de conserver
ϟ PROFESSION : potionniste au bureau des potionnistes dans le département de l'héritage sorcier
ϟ ANCIENNE MAISON : le sineux serpent qui jamais ne courbe l'échine
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : 28 centimètres, assez rigide, bois de séquoia, coeur contenant une écaille de sirène, prédisposée pour les sortilèges informulés
ϟ PATRONUS : Ment en prétendant de ne pas être capable d'en créer. Bien souvent seul un jet de lumière bleuté sort de sa baguette, en de rares occasions, il prend la forme d'un colibri
ϟ ÉPOUVANTARD : elle même, empirsonnée dans une piéce d'un noir absolu sans aucun moyen de sortir
ϟ STATUT MATRIMONIAL : fiancée acceptant simplement son sort, sachant que le seul mot qu'elle pourra avoir dans cet histoire est le oui qu'elle prononcera lors de la prochaine union
ϟ POINTS RP : 11691

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Mar 14 Juil - 15:00

Seamus : merci beaucoup et que dire de max + seamus + l'idée génniale pour le perso

Uranie : merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feudeymon.com/t1643-respire-encore-mon-doux-mensonge#
avatar
ADMIN ∞ we rule the world
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 1044
ϟ PSEUDO : blackthorns (kim)
ϟ AVATAR : teresa badass palmer.
ϟ CRÉDITS : myself.
ϟ MES COMPTES : nope.
done with your shit.
ϟ ÂGE : vingt-et-un ans, seulement.
ϟ SANG SORCIER : sa mère était une sorcière et son père un moldu; la jeune femme revendique fièrement son sang mêlé.
ϟ PROFESSION : elle occupe depuis peu la position de leader des red thunder avec ginny weasley; cependant, elle maintient ses fonctions de mécanicienne et feu-follet auprès de la résistance.
ϟ ANCIENNE MAISON : gryffondor, lionne bafouée, courage balancé à la gueule du monde.
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : elle a perdu sa vraie baguette à azkaban; celle qu'elle utilise présentement, elle l'a volée, et attend mieux.
ϟ PATRONUS : le prince des nuées de baudelaire, un fier albatros qu'elle ne fait que bien rarement apparaître.
ϟ ÉPOUVANTARD : un détraqueur pointant sur elle une baguette; et le doloris frappe, frappe...
ϟ STATUT MATRIMONIAL : célibataire déterminée à le rester. (ou pas.)
ϟ POINTS RP : 13921

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Mar 14 Juil - 20:49






abracadabra, te voici parmi nous !
tu es validé, bravo, on te jette des cotillons !


pauvre milly, quand même, j'ai de la peine euké. j'ai vraiment aimé la lecture de ta fiche, très agréable à lire, franchement bref, je te valide avec plaisir, et milly/aconit, je shippe déjà. What a Face garde juste en tête que le département de l'héritage sorcier a été démantelé par la résistance à la prise du ministère, du moins mis hors service, donc millicent ne devrait pas exercer en ce moment, surtout avec sa famille, mais c'est un détail. I love you
Félicitations petite chouette, te voici validée ! Alors, tu peux désormais venir rp et t'éclater avec nous sur le forum ! Le flood est ouvert, mais aussi la chatbox ! Ne néglige ni l'un, ni l'autre. Pour commencer, tu peux recenser ton avatar afin qu'il puisse apparaître dans le bottin voilà voilà, tu auras ta carte chocogrenouille personnalisée !
Ensuite, afin de t'intégrer sur le forum, de faire ton petit nid douillet, tu vas pouvoir créer tes liens en ouvrant un sujet. Nous te proposons un modèle que tu trouveras dans ce sujet. Tu vas aussi devoir te recenser dans différents sujets. Dans un premier temps, la nature de ton sang, puis ensuite, ta profession si tu souhaites travailler, bien entendu. Si ton personnage est un ennemi du gouvernement, fais un tour par ici pour te recenser. A la fin, tu pourras aussi recenser ton patronus dans ce sujet et dans le cas où ton personnage a un don magique, il faudra également le recenser ici. Quand tout ceci est fait, tu peux créer un scénario, mais lis bien les règles qui se trouvent par ici, et si tu n'as pas le courage de créer un scénario entier, tu peux aller exposer tes semi-liens ici. I love you Nous te souhaitons donc un agréable jeu parmi nous. N'oublie pas de venir nous laisser un petit mot dans le flood et si tu as des questions, nous sommes à ton entière disposition.


feudeymon ©️ 2014


arsonist's lullabye
when i was younger my senses fooled me, thought gasoline was on my clothes. i knew that something would always rule me; i knew the scent was mine alone. all you have is your fire, and the place you need to reach. don't ever tame your demons, but always keep them on a leash.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feudeymon.com/t1592-victoire-if-you-get-hurt-hurt-the
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 17
ϟ PSEUDO : spf
ϟ AVATAR : alicia vikander
ϟ CRÉDITS : lightwoods
ϟ MES COMPTES : one
ϟ ÂGE : vingt-deux pétales doucement tombées
ϟ SANG SORCIER : pureté qu'ils essayent tant de conserver
ϟ PROFESSION : potionniste au bureau des potionnistes dans le département de l'héritage sorcier
ϟ ANCIENNE MAISON : le sineux serpent qui jamais ne courbe l'échine
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : 28 centimètres, assez rigide, bois de séquoia, coeur contenant une écaille de sirène, prédisposée pour les sortilèges informulés
ϟ PATRONUS : Ment en prétendant de ne pas être capable d'en créer. Bien souvent seul un jet de lumière bleuté sort de sa baguette, en de rares occasions, il prend la forme d'un colibri
ϟ ÉPOUVANTARD : elle même, empirsonnée dans une piéce d'un noir absolu sans aucun moyen de sortir
ϟ STATUT MATRIMONIAL : fiancée acceptant simplement son sort, sachant que le seul mot qu'elle pourra avoir dans cet histoire est le oui qu'elle prononcera lors de la prochaine union
ϟ POINTS RP : 11691

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge Mar 14 Juil - 20:51

Merci beaucoup pour les compliments et je n'étais pas sûr pour le département désolé mais j'en tiens compte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feudeymon.com/t1643-respire-encore-mon-doux-mensonge#
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Respire encore mon doux mensonge

Revenir en haut Aller en bas

Respire encore mon doux mensonge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» Cheveux doux et brillants
» Nuage de Douceur respire l'air pur [ PV Poil de Fougère. ]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Sentir son corps se détachait du sol .PV Doux Cauchemar.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEUDEYMON :: 
créer un personnage
 :: Envoyer son dossier par hibou :: ϟ fiches validées
-