FORUM FERMÉ


Partagez| .

A Song of vengeance (Ginny/themis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 291
ϟ PSEUDO : Zuz' (léa)
ϟ AVATAR : Emilia Clarke
ϟ CRÉDITS : swan(vava), tumblr ( gif), okinnel ( sign)
ϟ MES COMPTES : nope

ϟ ÂGE : vingt sept années
ϟ SANG SORCIER : Aussi pur que doit être le sang d'un Travers.
ϟ PROFESSION : tireuse d'élite de baguette magique pour la brigade rouge & Chef de la brigade rouge
ϟ ANCIENNE MAISON : la maison des jaunes et noirs, la maison des loyaux, Poufsouffle
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : bois de cerisier, ventricule de dragon, vingt-six centimètre, prédisposé aux informulés
ϟ PATRONUS : bien étrange mais son patronus prend la forme d'une louve, et elle ne sent cache pas
ϟ ÉPOUVANTARD : la trahison de ma famille, ne voir que la lâcheté dans mon regard et la couardise.
ϟ STATUT MATRIMONIAL : fiancée à un homme qu'elle ne connait même pas
ϟ POINTS RP : 15011

MessageSujet: A Song of vengeance (Ginny/themis) Lun 13 Juil - 22:56

A song of vengeance
GINEVRA WEASLEY & THEMIS TRAVERS
Un vent doux soufflait en ce jour. Ce n’était pas souvent. Mais il fallait en profiter. Pour sortir, prendre l’air et ne pas rester enfermé à Poudlard. Bien que trouver le lieu où tous les sorciers d’Angleterre était plaisant, au bout d’un moment cela devenait étouffant.  C’était notre nouveau repère, en attendant de reprendre le ministère. Mais l’ambiance n’était pas joyeuse. Non, elle était sombre, étouffante, bouillonnante des cerveaux cherchant à élaborer des plans. Et il fallait que mon cerveau fasse partie de cette vaste opération. Chef de la brigade rouge. Qui l’aurait cru un jour. Moi, le vilain petit canard de la famille Travers. Celle qui n’était pas allé à Serpentard, celle qui n’était pas mangemort, celle qui marchait dans l’ombre de Ciaran mais qui finalement avait réussi à s’élever de son propre chef. Mais tant de question restait en suspense dans ma tête. Est-ce que ce post devait vraiment m’échoir ? Visiblement. Mais ce n’était que l’incertitude qui se bousculait dans ma tête. Tant de chose c’était passé ses derniers mois. Tant de bouleversement, tant de violence. Tant de perte, tant de victoire, tant de souffrance. Parfois dans mes rêves, l’idée que tout cela pouvait s’arrêter un jour me traversait l’esprit. Mais surtout ce qui revenait depuis peu, depuis la chute du ministère c’était ce visage roux et ce sort qui sortait de ma baguette dans ce manoir en flamme. Au début, c’était dans l’ignorance et l’indifférence totale de la conséquence de mon sort que mon chemin avait continué. Mais après peu de temps après, lors de mon rapport. Charlie Weasley. Et l’annonce fut faites, il était mort. Assassine. C’était le mot qui était venu percuter mon esprit, du sang sur les mains. Mais cela m’avait promu au rang de chef de la brigade avec la mort de ce petit prétentieux de Malefoy par le seigneur des Ténèbres. Un honneur d’inspirer une telle confiance mais l’incertitude de ma volonté, ma détermination, ma force à pouvoir contrôler ce groupe d’homme. Pourtant il fallait.

Aujourd’hui, patrouille. Enfin une journée tranquille, banale. La routine. Parfois cela faisait du bien de revenir au base, de retourner à ce que mon esprit était formaté de faire. Exécuté des ordres en bon petit soldat. Bien sûr, il fallut dispatché les groupes et cela revenait au chef de la brigade, c’est-à-dire moi. Mais faire juste cela était une tâche facile. La robe rouge sang des brigadiers sur mes épaules, mes pas me conduisirent à la bordure de Pré-au-lard. Ce village sorcier que les élèves de Poudlard adoraient pour ses diverses boutiques, pour son pub, pour la liberté qu’il offrait en dehors du collège. Mais il était aujourd’hui une porte d’entrée pour les résistants voulant attaquer l’école alors il fallait protéger, défendre et refouler les ennemis du seigneur des ténèbres. Mais c’était bien calme depuis quelques temps, à croire qu’ils préparaient un mauvais coup de là du Ministère pour libérer aussi la célèbre école de magie. Mais les défenses magiques étaient considérables et ils avaient moins de chance de percer les défenses de l’école. Et il me fallait veiller à ce que nos défenses n’aient aucune faille. Le désavantage quand on était dans les hautes sphères les têtes pouvaient vite sauter et le danger planait aussi de l’intérieur aux moindres faux pas.

Mes yeux scrutaient l’horizon quand je vis un mouvement sur ma droite. Mes reflexes de tireuse d’élite revinrent au galop. Discrète, mes pas se dirigèrent vers un coin où je pourrais piéger l’intrus. Mais la personne semblait avoir vu car quand il fallut surgir pour lui faire face, je ne vis qu’une chevelure rousse flamboyante. Une Weasley. Mon cœur s’accéléra et l’image de Charlie me revint à l’esprit. Mais ce n’était pas le moment de flancher. «  WEASLEY ! » D’un coup de baguette magique et d’un informulé, un sort fusa pour venir créer une barrière de végétation pour bloquer le chemin de la jeune femme qui avait tenté de rentrer dans Pré-au-lard. Quand elle me fit fasse, ce fut Ginevra que mes yeux découvrirent. La petite dernière de cette famille de traite. « Seule ? Et si loin de Londres ? Je savais les résistants idiots mais pas à ce point. » La provocation. Pousser la rousse à la faute. Mais éviter le sujet de Charlie.
electric bird.



   - You win ou you die, there is no middle ground -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 271
ϟ PSEUDO : VOYOU.
ϟ AVATAR : Sophie Turner
ϟ CRÉDITS : avatar : © Wicked | Gifs : © Tumblr | Signature : © Alaska | Citation ; Revenge
ϟ MES COMPTES : Chair fraîche

ϟ ÂGE : vingt ans.
ϟ SANG SORCIER : Officiellement pure, officieusement traître à son sang.
ϟ PROFESSION : Plutôt difficile de trouver un job quand on est une sorcière recherchée
ϟ ANCIENNE MAISON : Give me your ROAR.
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : vingt trois centimètre et demi de Chêne Rouge contenant une écorce de Saule Cogneur, elle est prédisposée aux sortilèges offensifs
ϟ PATRONUS : Un cheval, plus particulièrement un Curly.
ϟ ÉPOUVANTARD : La fin de l'espoir.
ϟ STATUT MATRIMONIAL : Célibataire au cœur rongé par la culpabilité
ϟ POINTS RP : 15259

MessageSujet: Re: A Song of vengeance (Ginny/themis) Mar 14 Juil - 9:51




A song of Violence
Themis & Ginny



Poudlard. Les murs qui t'avaient vu éclore et t'épanouir étaient toujours sous l'emprise du Seigneur des ténèbres. Une fois le gouvernement mis en échec, les forces de l'ombre s'étaient retranchées dans la forteresse que représentait l'école de sorcellerie. L'ironie était saisissante. Tout finirait à Poudlard, là où tout avait commencé pour toi. Tu avais une histoire de longue date avec le mage noir, une histoire datant de ta première année. Tu n'étais alors qu'une proie facile pour ce puissant sorcier. Tu n'étais alors qu'un vulgaire pantin pour l'obscurité. Il s'était infiltré dans tes pensées et avait souillé ton âme en t'utilisant comme réceptacle à ses souvenirs. Oui, tout finirait à Poudlard, là où tout avait commencé. Douce ironie. Cruelle vengeance. Tu n'avais plus rien de la môme innocente et naïve que tu étais lors de votre première rencontre. Non, tu avais été forgée par cette guerre et par les pertes qu'elle t'avait coûter. Tu scrutais la silhouette lointaine du château alors que tu avançais sur Pré au Lard. Tu n'étais ni folle, ni stupide, tu connaissais le danger de cette proximité, mais il te fallait approcher du siège de l'ombre pour repérer les brèches dans leur ligne de défense. Les uniformes rouges des brigadiers tranchaient avec le décor et te facilitaient la tâche. Ton regard azuré se promenait sur les lieux, à la recherche d'un regard familier. Ron et Seamus. Seamus et Ron. Ils étaient tout deux devenu des marionnettes que le Seigneur des Ténèbres usaient pour affaiblir la résistance. Ils n'étaient pas responsable de leur trahison. Tu devais les sauver de cette prison de l'esprit. Ils représentaient le combat que tu ne pouvais pas perdre. Ton cœur était gonflé d'un espoir nouveau alors que tu étais plus décidée que jamais à mettre un terme  cette guerre qui avait déjà fait bien trop de victime. Tu te servait de cette douleur lancinante qui pesait sur ton cœur et t'en servait pour alimenter ta rage et ta combativité. Tu t'avançais lorsque tu reconnu la silhouette assassine de la femme qui avait emporté la vie de Charlie. Le visage de cet ange de la mort restait ancré dans ta mémoire.

La vue de cette femme te déchira les entrailles, ré-ouvrant les plaies béantes qui n'avaient pas eu le temps de cicatriser. Tu étais presque persuadée qu'elle t'avait vue et d'une façon, tu l’espérais. C'est probablement pour cela que tu n'avais pas transplané pour prendre la fuite, non, tu voulais qu'elle te rattrape, tu voulais la confronté, peut-être la blessé si tu en avais l'occasion. Ta baguette était sortie, mais tu continuais à prétendre à la fuite, t'infiltrant dans des ruelles peu fréquentées que tu ne connaissais que trop bien. C'est là que le mur de verdure se dressa sur ton passage, alors que la voix tonitruante de la sorcière s'élevait en ton dos. WEASLEY ! Cette voix. Maudite voix. Elle vibrait comme un écho douloureux. Tu la connaissais pas plus que cela, mais tu l'avais étudié au cours de ces derniers mois, tu l'avais ancrée en toi, pour ne jamais avoir à oublier celle qui t'avais arraché ce frère que tu ne venais à peine de retrouver.  La respiration haletante, tu t'immobilisais sans pour autant te retourner. Ton cœur cognait douloureusement à l'intérieur de ta poitrine alors que tu laissais l'air frais venait envahir tes poumons, récupérant l'air qui t'avait manqué lors de ta course. Tu finissais par tourner lentement les talons vers la Travers. Tu plongeais ton regard myosotis dans le tient. Tu soutenais le regard de cette meurtrière. En la toisant, tu revoyais le corps sans vie de Charlie échoué au sol. Tu tentais de garder tes larmes, de ne rien montrer de ta faiblesse. La baguette s'était soulevée, pointée vers elle, prête à réagir au moindre mouvement qu'elle oserait faire. Seule ? Et si loin de Londres ? Je savais les résistants idiots mais pas à ce point. Un sourire venait fendre tes lèvres, accompagnant un rire détestable. Elle te croyait suffisamment idiote pour ne pas avoir transplaner lorsque tu avais deviné sa présence. Même là, alors que tu étais si proche d'elle, tu aurais pu disparaître et prendre le risque qu'elle te suive dans les quartier même de l'Ordre. Seule? Poursuivant une figure de la résistance sans donner l'alerte? Je croyais que le chef de la brigade rouge serait plus réfléchis lorsqu'il se trouverait face à une Weasley. Ton sourire s’effaçait. Ton visage se muait en un masque de froideur et de détermination que l'on ne te connaissait pas. Des flammes d'acier glaciales semblaient danser dans la profondeur de ton regard. Sans baisser ta baguette, tu t'avançais de cette abomination meurtrière, dévorant la distance qui te séparait d'elle. Je t'avoue que je ne pensais pas qu'il serait aussi facile de me retrouver seule avec toi, Travers. Tu haussais vaguement les épaules. A dire vraie, je n'étais même pas là pour toi. Elle n'avait pas besoin de lui expliquer quoi que ce soit, l'une et l'autre savait pertinemment que cela concernait Charlie.

feudeymon © 2014




and now we are alive
Dans la société les femmes sont considérées comme le « sexe faible », mais dans la nature la femelle peut être bien plus féroce que son homologue masculin. @Emily Thorne ≈ Revenge©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 291
ϟ PSEUDO : Zuz' (léa)
ϟ AVATAR : Emilia Clarke
ϟ CRÉDITS : swan(vava), tumblr ( gif), okinnel ( sign)
ϟ MES COMPTES : nope

ϟ ÂGE : vingt sept années
ϟ SANG SORCIER : Aussi pur que doit être le sang d'un Travers.
ϟ PROFESSION : tireuse d'élite de baguette magique pour la brigade rouge & Chef de la brigade rouge
ϟ ANCIENNE MAISON : la maison des jaunes et noirs, la maison des loyaux, Poufsouffle
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : bois de cerisier, ventricule de dragon, vingt-six centimètre, prédisposé aux informulés
ϟ PATRONUS : bien étrange mais son patronus prend la forme d'une louve, et elle ne sent cache pas
ϟ ÉPOUVANTARD : la trahison de ma famille, ne voir que la lâcheté dans mon regard et la couardise.
ϟ STATUT MATRIMONIAL : fiancée à un homme qu'elle ne connait même pas
ϟ POINTS RP : 15011

MessageSujet: Re: A Song of vengeance (Ginny/themis) Mer 15 Juil - 13:02

A song of vengeance
GINEVRA WEASLEY & THEMIS TRAVERS
Elle rigolait. Normalement, elle ne devrait pas avoir le temps de rigoler, de m’insulter ou de me parler. Mais quelque chose en moi la laissa faire. La laissa parler, la laissa croire qu’aucun soutien n’était dans le coin. Elle n’était encore qu’une enfant. Une enfant prise dans une guerre depuis son plus jeune âge. Une enfant qui voyait le monde en noir et blanc. Une enfant qui était maintenant aveuglé par la vengeance. Elle pensait bien des choses erronées sur les choses de la vie. Comme elle pensait qu’aucun brigadier n’était là pour me soutenir. Une folie qui me rappelait la folie de sa mère lors de la campagne de vaccination. C’était visiblement quelque chose de commun à la famille Weasley. « Qui te dit que je suis seule ? » Dans un sourire narquois, ma baguette pointa vers le ciel et lança une gerbe d’étincelle rouge. Désormais la douzaine d’agent déployé sur le village savait que quelque chose n’allait pas ici-même. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’il n’arrive pour me prêter main forte fasse à la jolie rousse. La tuer ne servirait à rien, la ramener captive à Poudlard serait assurément bien plus satisfaisant pour mes supérieurs hiérarchique. Et après avoir mis fin à la vie de son frère, suffisamment de Weasley avait perdu la vie, celle-ci il me la fallait vivante.

Le sourire de Ginny s’effaça pour se muer en une expression glaciale à la limite du rictus meurtrier. Elle s’approcha de moi, mais mes pieds ne reculèrent pas. Elle réduisait mon avantage que j’avais sur la distance. Mais à vrai dire cela m’importait peu. Cela l’occupait, l’empêchant de fuir et donnant du temps à mes agents d’arriver. Mon visage resta impassible, aucune froideur, aucun haine mais aucun signe de chaleur non plus ne passait à travers mes yeux. Mais un rire nerveux franchit mes lèvres quand elle m’annonça qu’elle ne pensait pas se retrouver seule aussi facilement avec moi. « Tout est possible dans ce monde… » Qui aurait cru qu’un jour, ma baguette serait responsable de la mort d’un résistant hautement recherché. Qui aurait cru que le vilain petit canard des Travers pouvait devenir une meurtrière. Ma vie était faite de surprise et de chose semblant impossible, possible. Cela ne semblait pas changer avec notre repli à Poudlard. Mon désir était de ne plus croiser la route de cette famille de roux et pourtant voilà que la plus des Weasley me faisait face. Elle était là, me scrutant, me dépassant en taille et au fond d’elle souhaitant surement ma mort. Et pourtant, sa mort à elle ne ferait pas plaisir car au fond de moi, quelque chose comprenait sa douleur mais l’envié également. Car elle avait pu faire son deuil, certes c’était douloureux mais elle avait pu dire au revoir à son frère. Alors que mon cœur espérait encore le voir vivant alors que ce n’était probablement pas le cas.

Elle se mentait à elle-même cela eut pour conséquence de me faire rire. Bien entendu. Elle n’allait pas me tromper sur ce sujet. Elle jubilait d’être là, seule avec moi. « Bien sûr. Pourquoi serais-tu là à part pour une simple vengeance ? Il est vrai que l’impulsivité des gryffondor ne se résume pas à cela ! ». Elle était là pour moi, elle était là pour me faire payer ce que j’avais fait à Charlie. Mais sa fierté de rouge et or lui empêcherait de me l’avouer. Des pas se firent entendre au loin, quelques brigadiers arrivaient en courant. « Alors qu’est-ce que tu attends Weasley ? De ne plus pouvoir fuir ? Je suis tout à toi, qu’est-ce que tu attends ? » Ma baguette était prête à riposter, à contrer le moindre sort et à lancer un bouclier si la rousse attaquait. Avec mes coéquipiers qui arrivaient, elle ne pourrait fuir aisément. Cela allait dégénéré, je le sentais, mais comment cela allait se terminer, personne ne pouvait le savoir.

electric bird.



   - You win ou you die, there is no middle ground -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
WIZARDS ∞ It's where my demons hide
ϟ HIBOUX ENVOYÉS : 271
ϟ PSEUDO : VOYOU.
ϟ AVATAR : Sophie Turner
ϟ CRÉDITS : avatar : © Wicked | Gifs : © Tumblr | Signature : © Alaska | Citation ; Revenge
ϟ MES COMPTES : Chair fraîche

ϟ ÂGE : vingt ans.
ϟ SANG SORCIER : Officiellement pure, officieusement traître à son sang.
ϟ PROFESSION : Plutôt difficile de trouver un job quand on est une sorcière recherchée
ϟ ANCIENNE MAISON : Give me your ROAR.
ϟ BAGUETTE MAGIQUE : vingt trois centimètre et demi de Chêne Rouge contenant une écorce de Saule Cogneur, elle est prédisposée aux sortilèges offensifs
ϟ PATRONUS : Un cheval, plus particulièrement un Curly.
ϟ ÉPOUVANTARD : La fin de l'espoir.
ϟ STATUT MATRIMONIAL : Célibataire au cœur rongé par la culpabilité
ϟ POINTS RP : 15259

MessageSujet: Re: A Song of vengeance (Ginny/themis) Ven 24 Juil - 10:43




A song of Violence
Themis & Ginny



Qui te dit que je suis seule ? Elle l'était, mais lus pour très longtemps. La baguette levée vers le ciel, elle en avait appelée à l'armée des soldats de l'ombre qui ne mettrait pas longtemps avant de vous rejoindre. La dirigeante de la brigade rouge venait de signer l'arrêt de ta propre mission. Tu n'avais plus que quelques minutes, voir quelques secondes avant que les brigadiers ne viennent entraver cette confrontation. Tu n'aurais qu'à transplaner pour leur échapper et s'il prenait à l'un deux l'idée de s'accrocher à toi, tu l'emportait tout droit au ministère où il serait livré sans concession. Tu ne t’inquiétais pas de l'issue de cette rencontre, sachant pertinemment que tu pourrais t'extraire à leur présence sans trop de difficulté. Cela te faisait doucement sourire. L'action de la fille Travers la trahissait bien malgré elle. Sans que tu ne comprennes pourquoi, elle te craignait, elle te craignait au point d'en appeler tous les brigadiers et de laisser le Village à découvert. Tu n'aurais pu être qu'une distraction et la résistance se serait emparée du village avec une facilité déconcertante... Tout ça parce que la Travers craignait de face à ses propres fantômes; Tu ne comprenais que trop bien en être un, parce qu'à travers toi, c'est ton frère qu'elle voyait. Elle croyait te mettre en danger, mais elle t'avais offert quelques choses de bien plus précieux encore. Tout est possible dans ce monde… Tout était possible. C'est bien ce qui te faisait tenir. La perspective de triompher alors qu'ils accumulaient les erreurs. Ce n'était qu'un simple repérage, mais tu ne t'étais pas attendue à cela. Tu devais juste observer, pas entrer en interaction avec l'un d'entre eux... Mais ils se trouvaient que l'interaction était plus que délectable, elle ne faisait que confirmer ce que tu avais déjà compris il y a quelques mois de cela. Les soldats obscures étaient régit par les mêmes craintes, les mêmes faiblesses que les votre. Ils étaient prisonnier de leur humanité et de tout ceux qu'ils chérissaient. Au délà des monstres de cruautés, ils étaient près à tout pour protéger ceux qu'ils aimaient, ils étaient des êtres humains, capable de ressentir une once de culpabilité. Ces sentiments étaient les armes à employer. Les armes parfaites.


Bien sûr. Pourquoi serais-tu là à part pour une simple vengeance ? Il est vrai que l’impulsivité des gryffondor ne se résume pas à cela ! Elle jubilait, persuadée d'avoir suffisamment d'importance pour que je ne me déplace à elle. Non. Tu savais pertinemment que tu aurais ta revanche sur elle, mais certainement pas en te jetant dans la gueule du loup, ici, à Pré-au-Lard. Elle ne voyait que ce qu'elle voulait, elle ne croyait que ce qu'on lui avait toujours dis. Elle ne te voyait pas toi, non, elle voyait l'ennemie qu'on lui avait dépeinte à mainte reprise. Son jugement avait été obscurci par cette guerre et au fond, c'était bien plus facile qu'elle te voit comme une écervelée, c'était bien plus facile qu'elle te sous-estime. Tu savais ce que tu valais et tu n'étais en rien blessée par ses mots. Alors qu’est-ce que tu attends Weasley ? De ne plus pouvoir fuir ? Je suis tout à toi, qu’est-ce que tu attends? Un nouveau sourire qui venait fendre tes lèvres. Tu scrutais toujours les environs, tu étais sur tes gardes, tu savais qu'ils allaient bientôt vous rejoindre et tu t'éclipserais dés que l'un d'eux pointerait le bout de sa baguette. Tu flirtais dangereusement avec le feu, mais tu savais que tu aurais suffisamment de temps. Quelle vanité. Je n'étais pas là pour toi !!! Tu n'as été qu'une merveilleuse aubaine.  Tu reculais à présent. De quelques pas seulement. Tu préparais ta fuite. Tu ne laisserais rien au hasard, tu n'étais pas folle. Aucun brigadier ne pourrait venir de derrière, la Travers avait pris un malin plaisir à te coincer dans une ruelle sans issue. Cela te facilitait finalement la tâche, il n'y avait qu'une voie possible. Qu'une seule issue à surveiller. Aux moindres mouvements, tu disparaîtrais avant qu'il n'ait pu poser le regard sur toi. Tu crois que je veux te tuer? Le sort que je te réserve est bien pire que la mort. Je veux que tu souffres. La mort serait bien trop douce pour une femme de ton espèce. Le sourire carnassier se dessine sur tes lèvres. T'es joueuse. .



Spoiler:
 
feudeymon © 2014




and now we are alive
Dans la société les femmes sont considérées comme le « sexe faible », mais dans la nature la femelle peut être bien plus féroce que son homologue masculin. @Emily Thorne ≈ Revenge©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A Song of vengeance (Ginny/themis)

Revenir en haut Aller en bas

A Song of vengeance (Ginny/themis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ginny Weasley
» Les liens de Ginny
» Ginny Weasley (Gryffondor)
» Lindsay Chang (ou Ginny Weasley, si je peux^^)
» Ron essaie d'étudier[ possible à Harry, Ginny et Hermione ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEUDEYMON :: 
Le Royaume-Uni
 :: Hogsmeade
-