FORUM FERMÉ


Partagez| .

(M) LEE PACE ✧ madness and power

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: (M) LEE PACE ✧ madness and power Jeu 21 Aoû - 16:33


LEVER LE VOILE SUR LE FUTUR

ÂGE : 44 ans (normalement, Lucius est plus âgé, mais pour les besoins du scénario et parce que Narcissa a 43 ans, il sera un peu plus jeune).
PROFESSION : il occupe avec fierté le poste de juge au Magenmagot, il se montre sans pitié contre les ennemis du gouvernement. En parallèle, Lucius possède aussi son petit trafic d'ingrédients de potion et marchande avec la mafia (la famille McFadey).
ANCIENNE MAISON : il a étudié à Serpentard, c'était une évidence.
NATURE DU SANG : fils unique d'Abraxas et Elia Malfoy.
BAGUETTE : au choix
MATRIMONIAL : marié depuis sa jeunesse à Narcissa Malfoy, leur mariage ne signifie plus rien et les deux époux n'hésitent pas à se tromper mutuellement.
PATRONUS : il n'a jamais réussi à en créer un et il s'en moque.
EPOUVANTARD : le feu, il le craint comme la peste, sa brûlure le long de son bras droit en témoigne.
CICATRICES : une longue brulure qui démarre de son épaule et se termine juste après son coude et qu'il prend soin à cacher. Il ne dénude jamais ses bras, sauf si il y est obligé.
CRÉDIT AVATAR : PATHOS
AVIS SUR LE GOUVERNEMENT ACTUEL : Lucius a toujours soutenu Voldemort, même quand ce-dernier s'est moqué de lui et s'est ouvertement détaché de son lieutenant. Quand le sorcier fut au plus bas, après l'attaque du gouvernement en 1995 et après avoir été enfermé à Azkaban, Lucius n'a jamais douté de ses convictions. Il a désiré le renversement du gouvernement et a essayé de toujours offrir au Seigneur des Ténèbres, ce qu'il voulait, mais celui ci l'a désavoué au bénéfice d'autres sorciers comme les Lestrange ou même les Carrow que Lucius méprise ouvertement. Il devait trouver sa place et quand son fils lui donna Potter, il sauta sur l'occasion pour appeler son maître et ainsi, gagner à nouveau la place qu'il méritait d'avoir, au côté de Voldemort. Aujourd'hui, Lucius a retrouvé le prestige passé et force le respect. Il est persuadé d'être un proche de Vous-Savez-Qui et défend farouchement le droit du sang, s'estimant supérieur à tous, mais il est bien aveugle de le croire car en réalité, Voldemort ne l'apprécie pas et lui a donné cette place pour le surveiller, à l'image de son fils. Ils sont encore en vie car ils ont le sang pur, uniquement.
lucius malfoy

Durant son enfance, Lucius a été élevé avec une cuillière en argent dans la bouche. Son père, Abraxas, un homme connu pour sa grande fortune qu'il avait construit autour de la vente d'ingrédients de potions, était sévère et a formé son fils à prendre le relai de  sa fortune. Ce qu'on ignore, c'est que Lucius avait un petit frère du nom de Jaime Malfoy qui devait suivre la même éducation que lui, mais l'enfant fut touché par la Grippe des Gobelins à l'âge de neuf ans et décéda durant l'hiver. Son père décida à ce moment que Lucius n'avait pas le droit à l'erreur, jamais. Il deviendrait celui qu'il devait être, un héritier au sang pur. Quand Lucius fut envoyé à Poudlard, il brilla sous les couleurs de la maison Serpentard car c'était un sorcier brillant, excellent duelliste renommé aujourd'hui encore et passionné par l'histoire de la magie, il étudia les grands sorciers des siècles précédent, comme Grindelwald ou encore, Almarolph le Noir qui exista durant le Haut Moyen-Âge. Lucius fut préfet, mais pas préfet en chef, une honte pour lui qui provoqua la colère de son père et plusieurs coups de fouet (Lucius garde les traces de ces corrections dans son dos, mais n'en parle jamais, à personne) car on l'avait jugé trop impétueux et imbu de sa personne pour l'être. C'est durant sa scolarité qu'il rencontra Narcissa, une très jolie femme, plaisante aux yeux comme il disait, mais il n'appréciait pas son caractère trop évasif sur le sang car Narcissa n'a jamais exprimé une réelle haine des nés-moldus. Leurs fiançailles furent annoncées durant leur septième année et à la fin de celle-ci, on célébrait le mariage. Selon les rumeurs, Abraxas aurait versé une dote colossale pour que les Black donnent la main de leur fille cadette à son fils car il jugeait le sang Black presque aussi noble que le sien. Malheureusement pour Abraxas, il décéda, victime de la Dragoncelle à peine deux mois après le mariage. Lucius hérita de la fortune colossale de son père et installa sa femme dans un nouveau manoir qu'il fit construire durant une année. Il entra au même moment au ministère comme employé du département de collaboration magique. Lucius sait parler le français et l'allemand, de grands atouts pour ce service. Lucius brilla et profita de son statut lors de la première grande guerre pour devenir un mangemort. C'est avec fierté qu'il reçu la marque des ténèbres et devint un intime de Voldemort, lui fournissant de nombreux dossiers sur des sorciers. Quand Voldemort fut vaincu par Potter qui n'était qu'un bébé de dix-huit mois, Lucius venait d'être père et pensait à son avenir, sa descendance. Il n'hésita pas à retourner sa veste et prétexta qu'il avait été menacé par Voldemort pour agir. Il alla jusqu'à acheter ses juges avec d'importantes sommes d'argent afin de s'en sortir. Il n'a reçu qu'un avertissement et prit la décision de faire profil bas, se concentrant sur son fils et sa lignée. Lucius profita du retour de Voldemort pour être enfin à ses côtés, lors de la Coupe du Feu. Le mage noir lui faisait confiance et lui donna la mission de récupérer la prophétie mais elle se solda par un échec et il fut enfermé de longs mois à Azkaban avant d'être libéré. Ce séjour le rendit plus colérique, impulsif et sujet à boire plus que de raison. Il commença à s'éloigner de sa femme à ce moment et à être plus rude avec son fils pour qu'il ne soit pas lâche car c'était à Draco de rendre l'honneur au blason de la maison Malfoy. Pour faire encore plus honte aux Malfoy, le mage noir fit de leur beau manoir, le refuge des mangemorts. Ainsi, ils n'étaient plus chez eux. Il décida que c'était Draco qui devait tuer Dumbledore et en fit mangemort. Lucius n'a rien dit, il voulait se venger, prouver qu'il n'avait pas échoué. Après la victoire de Voldemort, Lucius félicita son fils et pensa que ça y est, il avait retrouvé sa place auprès du seigneur et tomba dans un profond fanatisme du sang, au point de s'éloigner de sa propre famille, de ne plus être ni un père, ni un mari, être simplement un sorcier purgeant le monde des parasites que sont les nés-moldus.
Narcissa & Lucius
A LA LUEUR DE CE QUI NOUS RONGE — [...] Noël aurait dû avoir lieux. Les elfes de maison avaient préparé nombres de bons petits plats, les décorations magiques brillaient dans chaque recoin du salon, la douce chaleur du feu les réchauffait doucement. Narcissa Malfoy avait bouclé ses cheveux, ils tombaient en une cascade parfaite dans son dos, sur ses épaules, de petits rayons de soleil. Elle portait une robe rouge vif qu’elle avait acheté des années auparavant et qu’elle n’avait jamais pu mettre. Elle était resplendissante. Tout simplement sublime, n’importe quel homme serait tombé à ses pieds sous son charme froid et imparable. Mais elle avait devant elle le seul homme qui au contraire, ne serait plus jamais capable de l’aimer. Et ils criaient … Ils criaient dans cette grande maison dont les échos s’enterchoquaient à intervalle régulier. Draco, toujours lui. Il avait assassiné l’elfe de maison, il avait saccagé son bureau, il avait été arrêté, il avait craqué, il avait perdu la tête. Narcissa était au bord des larmes, alors qu’elle répliquait à chaque offense qu’on lui envoyait. Elle blâmait son mari, à coup de reproches envoyés. Etaient-ils justifiés ? Qui sait … Elle sentait ses mains qui tremblaient, alors qu’à intervalle régulier, elle revoyait le visage de son fils, son enfant, arrêté par ces agents … Un visage laissé au désarroi, dépourvu de toute joie. Mais c’était Noël Draco, pourquoi tu ne souris pas mon chéri ? Il n’aurait pas pu répondre, c’était de ces questions informulées qu’elle lui avait adressée quelques heures plus tôt. Maintenant qui sait où il allait passer la nuit. « Tout est de TA FAUTE ! Je t’avais dit qu’il n’avait pas sa place dans cette brigade, je t’avais interdit de le laisser aller là-bas, TU AS RENDU FOU NOTRE FILS ? » « Je T'INTERDIS de me laisser tous les reproches ! Si tu coopérais un peu plus, tout serait plus simple pour tout le monde ! »  Elle avait envie d’hurler encore plus fort. Les cris étaient devenus de plus en plus monnaie courante dans le manoir. Elle tourna le dos à son mari, se versa un autre verre de vin tandis qu’il continuait de hurler son mépris. Elle vida un verre d’un trait. Les invités avaient été renvoyés. Elle déclara, comme ayant retrouvé son calme : « J’en ai assez, j’en ai assez Lucius tu entends ? Tu entends ce que je te dis je n’en peux plus, et lui non plus, il est au bout du rouleau, et c’est ta faute ! » Il répondit quelque chose qu’elle n’entendit pas, elle ne l’écoutait plus, plus du tout. Elle se retourna et le coupa en déclarant : « Je vais le faire interner. » Le visage de Lucius, déjà tordu par la colère se crispa encore plus, pour se transformer en une expression de rage intense, de haine. Elle soutint durement son regard. Elle le portait pour responsable de tous les malheurs de sa famille. Et à cet instant précis il hurla, le plus grand cri qu’il ait jamais poussé : « TU AS PERDU LA TÊTE ?! » Elle plissa les yeux, comme d’habitude, avant de répondre, calmement, se rapprochant sensiblement de lui : « Non, c’est notre fils qui l’a perdue, et il faut qu’il se repose, qu’il prenne du recul. En tant que directrice de Sainte-Mangouste je fais exactement ce qu’il me plait. » Il avait le visage si marqué par la colère qu’il en devenait laid, méconnaissable. Le coup parti de lui-même, elle ne le vit pas venir. Son verre se brisa au sol, elle sentit cette douleur fulgurante au visage avant de s’étaler de tout son long au sol, de surprise, de douleur. Elle entendit distinctement la suite, bien que ses oreilles bourdonnent. « JAMAIS NOTRE FILS NE SERA INTERNE ! JAMAIS UN MALFOY NE FINIR DANS UN HOPITAL PSYCHIATRIQUE ! » Elle serra les dents. Elle avait mal partout, elle sentait sa joue gonflée. Elle tenta de se redresser en s’appuyant sur la table, trébucha un peu mais parvint à se retourner. Même le visage gonflé d’un coup, elle parvenait à le regarder avec haine. Elle cracha ses mots avec hargne : « Tu crois que je te demande ton avis ? »
Comment en étaient-ils arrivés là ? Ce n’était plus l’enfance qu’elle regrettait, c’était cette période d’amour et de baisers doux, sucrés.

explications:
 

Draco & Lucius
TU M'AS OUBLIÉ EN OUBLIANT QUI TU ÉTAIS —  Quelques pas résonnaient sur le marbre noir du petit salon d'hiver du manoir Malfoy. Lucius avait hâte de féliciter son fils unique, car grâce à lui, Potter avait été tué et c'était le début d'une nouvelle ère. L'homme espérait réellement retrouver son honneur et sa gloire passée grâce à cet acte et pouvoir se hisser haut dans cette nouvelle société qui allait se former. Hier encore, il ne voyait qu'un faible avenir pour lui-même et sa descendance. Aujourd'hui, il savait que les nuages avaient disparu de l'horizon et que Drago allait pouvoir être le fils qu'il avait toujours espéré. - Le Maître va venir ce soir. Sois à la hauteur. claironna la voix de Lucius à son fils. Ce-dernier ne répondit pas. Il se contentait d'ajuster sa cravate. En réalité, Drago étouffait. Avait-il fait le bon choix ? Cela faisait longtemps qu'il doutait de lui-même et de ce qu'on lui avait toujours appris. Hier, un groupe de misérables rafleurs lui avaient ramené trois sorciers qu'il connaissait bien. Hermione Granger, Ronald Weasley et Harry Potter qu'il avait reconnu directement, malgré le maléfice dont son éternel rival avait été victime. Sans attendre, Drago avait annoncé qu'il s'agissait bien de Potter et son père avait fait convier Lord Voldemort pour ôter le sortilège. Le mage noir n'avait pas attendu pour tuer Harry sous les yeux des spectateurs présents. Granger avait poussé un long cri de haine et de colère tandis que Weasley s'était écroulé à genou, les yeux rivés sur le corps de la seule personne capable de vaincre Voldemort. Celui-ci avait ensuite demandé à Bellatrix et Lucius de se charger des deux amis de Potter. - Qu'avez-vous fait de Granger et Weasley ? demanda enfin Drago pour faire volteface à son père.  - Tu le sauras bien assez tôt. Pour l'heure, concentre-toi sur ta rencontre avec le Maître. C'est notre heure Drago, nous allons prouver à tous ceux qui se sont moqués de nous que le Paon ne peut être brisé. lança Lucius en posant une main sur l'épaule du sorcier. Père et fils se firent face un long moment. Au fond de lui, Drago sentit comme un noeud naître au creux de son estomac. Il entendait l'écho lointain des paroles de Dumbledore. Il avait le choix, nous avions toujours le choix. Il avait choisi les ténèbres.

explications détaillées:
 


divide ut regnes (c)

   


Dernière édition par Draco Malfoy le Dim 30 Nov - 16:56, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (M) LEE PACE ✧ madness and power Ven 22 Aoû - 16:50

SCENARIO TERMINÉ ET TENTÉ PAR VASCO.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (M) LEE PACE ✧ madness and power Jeu 30 Oct - 21:53

scénario remis en jeu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (M) LEE PACE ✧ madness and power

Revenir en haut Aller en bas

(M) LEE PACE ✧ madness and power

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Honduras : la victoire du « Smart Power » par Eva Golinger
» Conversion de Power Fist pour gardes impériaux
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» [Nouvelle Règle] Power in Stones (Le Pouvoir des Pierres)
» Madness [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEUDEYMON :: 
Farces et attrapes pour sorciers facétieux
 :: 
ϟ divide ut regnes
 :: Sorciers et sorcières recherchés :: 
ϟ les scénarios
 :: 
ϟ ils sont pris !
-